Retrouvez moi également sur   Menu
FR EN

Retour

Le choc des photos, le poids des maux !

 

Aaaah… Facebook, Twitter, Instagram… Autant de réseaux sociaux qui sont aussi des miroirs de nos pensées imagées sombres / noires / colorées… Bons ou malveillants, ils envahissent au quotidien nos écrans.

Nous assistons chaque jour à de véritables mini-guerres d’images qui nous traversent via les écrans d’ordinateurs, de tablettes de smartphones… Elles font mouche en touchant nos esprits et le cœur de la cible : nos émotions, nos perceptions, nos comportements et nos (ré)actions.

Ces guérillas sont menées sur plusieurs fronts, et touchent aussi bien à l’information (par les politiques et le pouvoir, le business, le show-business…) qu’à l’image de soi (via les diktats de la mode, le culte de la beauté et de la jeunesse, le luxe…)

Ces images sont de véritables bombes qui déclenchent des rafales d’émotions (colère, tristesse, peur, joie…) et peuvent attiser des sentiments divers et variés (amour / haine ; passion / compassion…). Elles ne laissent en tous les cas que rarement indifférent et sont souvent capables de soulever des masses et faire se dresser, contre un message imagé suggéré, une foule assoiffée de perfection et de justice. Elles peuvent aussi imposer ou gouverner sur fond de spiritualité et / ou de religion.

S’inspirant d’une citation de Confucius qui m’est chère, on peut dire que, aujourd’hui, « une image peut causer mille maux. »

En octobre dernier, une de ces images m’a particulièrement interpellé. Dans le fil d’actualité d’un « ami » Facebook marocain, partagé depuis un de ses « amis », on voyait une photo grossièrement trafiquée du ministre de la Santé du Maroc, Houcine El Ouardi (voir ci-dessus) : costume rose bonbon assis sur un siège de transport en commun mauve, qui par ailleurs était en parfait accord avec le t(h)on du costume !

Le montage était grossier, mais les commentaires liés à cette photo étaient sans équivoque. : « Il est habillé en gay ! », ou bien « Qu’est–ce que c’est que ce look ? »… Mais une fois qu’il fut indiqué que cette photo était visiblement un « fake » grossier, elle disparut comme par enchantement…

Cela m’a immédiatement fait penser à d’autres photos qui en 2008 avaient étaient « retouchées », cette fois ci dans le but de servir l’image des personnes concernées : des bourrelets atténués sur le ventre de Nicolas Sarkozy, des bagues de valeur effacées des doigts des anciennes ministres françaises Rachida Dati ou le bracelet de Christine Lagarde (voir ci-dessus).

Quel dommage de faire disparaître une bague Chaumet or gris pavé diamant à 15.600 euros ou ce splendide bacelet ! Malheureusement, ces bijoux ne sont pas réapparus sur moi ! La prochaine fois, je demanderai à notre célébrissime magicien David Goldrake de faire en sorte qu’ils réapparaissent au bon endroit !

Ces « retouches » sont évidemment risibles comparées aux grandes manipulations de l’Histoire dont ont usé et abusé les grands régimes totalitaires (l’URSS de Staline, la Chine de Mao…) et même certaines démocraties (la France de De Gaulle), effaçant certaines personnes « en disgrâce » de clichés officiels.

Plus proche de nous, et de manière plus anecdotique, le Wort s’interrogeait lors de la campagne électorale de 2013 : « Les politiciens sont-ils « photoshopés » à outrance sur leurs affiches électorales ? »

Que faut-il retenir de tout cela ? Les réseaux sociaux et les journaux peuvent nous raconter ce que bon leur chante, mais ils ne peuvent pas nous faire croire n’importe quoi avec des photos retouchées, trafiquées, détournées. Tôt ou tard, les subterfuges sont découverts et le résultat final est souvent à l’opposé de celui escompté par le commanditaire / faussaire.

Ne vous laissez plus duper par toutes ces images ! Vérifiez et posez-vous les bonnes questions ! Comprenez les enjeux et le pourquoi des retouches et/ou des manipulations de ces images…

Pour finir, sur un autre registre réfléchissez à 2 fois lorsque vous postez une image de vous même car elle pourrait donner à réfléchir à votre sujet…

Restons en contact !

N'hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire ou prise de rendez-vous (du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h00).

68, rue de Beggen • L-1220 Luxembourg • Tel : (+352) 661 88 77 55cmigueres@atoutimage.com